Bien-être

Adolescent : que faire quand on s’ennuie ?

A moins qu’un adolescent passe tout son temps libre allongé sur son lit à fixer le plafond, un certain niveau d’ennui n’est pas dangereux. Nous vivons dans une société où les enfants sont ultra sollicités et sur-occupés, par des activités extrascolaires. Or, ne rien faire peut être bon pour la santé. Néanmoins, quand on s’ennuie, cela peut être mal vécu. Que faire ? 

Comment occuper son temps libre quand on est un ado ? 

Marre de tourner en rond chez toi ? Ne pas avoir réellement d’occupation peut être vu comme une bonne chose. En devenant adulte, on court sans cesse après le temps et on aspire à ces moments de calme. Comme tu es en pleine construction de toi-même, peut-être devrais-tu mettre ce temps à profit pour t’interroger sur qui tu es et qui tu veux devenir. 

Pour autant, pas la peine, pour cela, de rester dans ta chambre à te morfondre. Pourquoi ne pas enfourcher ton vélo ou chausser tes baskets ; même si c’est uniquement pour faire le tour de ton quartier. Avec un peu de chance, tu croiseras certains de tes amis et tu pourras échanger. Qui sait, peut-être ont-ils les mêmes réflexions que toi. Vous pourriez peut-être vous entraider.

Si tu ne veux pas sortir de chez toi, il y a d’autres réponses que les écrans. Et si tu proposais à tes parents de préparer le repas ? Il existe des manières simples de confectionner un plat, même quand on n’a pas beaucoup d’expérience : des tutos pullulent sur internet pour t’aider et tes parents ont sûrement un livre de recettes qui traine. Non seulement, cela va t’occuper, mais tu seras fier de ce que tu as préparé pour toute ta famille. En plus, cela va soulager un peu tes parents. Un trio gagnant en quelque sorte, à condition que tu fasses la vaisselle après !

Quelles activités proposer à un ado qui ne sait pas quoi faire ? 

Quand on est parent, l’ennui d’un ado peut inquiéter : ne serait-il pas en train de faire une dépression ? Cela serait le cas, peut-être s’il ne faisait jamais rien et s’il tenait des discours aquoibonistes. Dans ce cas, il vaut mieux qu’il puisse parler avec un professionnel. 

Pour autant, un adolescent qui tourne un peu en rond, c’est normal. Il se cherche, il ne se reconnait plus : c’est une période transitoire pendant laquelle on peut ressentir un mal-être généralisé, sans pour autant être pathologique. 

Avec les parents, c’est souvent une relation amour/haine qui s’instaure : encore besoin d’eux mais furieusement envie de s’en détacher et c’est normal. Pourquoi ne pas lui proposer une activité commune ? 

Il n’est pas nécessaire de prévoir un but de sortie, mais de lui trouver une occupation qu’il pourra réitérer si elle lui plait à chaque fois qu’il s’ennuie. Cela peut être le rangement du garage ou du grenier. Cela peut sembler rébarbatif. Mais pour quelqu’un qui oscille entre passé (l’enfant) et le futur (l’adulte qu’il est en train de devenir), cela peut lui parler de mettre un peu d’ordre. D’autant que ces endroits regorgent d’objets qui peuvent amener des discussions : anciens jouets, vieux vêtements, affaires de vacances…

De nombreux ados sont familiarisés avec les réseaux sociaux et certains logiciels. Pourquoi ne pas utiliser ce talent, quand on en a besoin, peut-être pour son travail ? N’importe quel ado se sentira valorisé (même s’il grommelle) si on lui demande une formation ; quitte à le rémunérer pour cela au titre de son argent de poche. Mise en valeur de ses compétences, mise en avant de ses faiblesses (il est important de lui montrer que les parents ne sont pas surpuissants et qu’il faut demander de l’aide quand on ne sait pas faire quelque chose), moment de partage : on va vraiment tout à y gagner de part et d’autre. 

Enfin, bien entendu, l’activité sportive est un excellent moyen de faire sortir son ado de l’ennui, sans pourtant l’inscrire à un club. Balade à vélo, course de rollers, pique-nique en forêt, marche, sont autant de possibilités. Et cela n’empêche pas de discuter, d’évoquer sa vie, par petites touches, voire même de parler de soi et de ses difficultés à la même époque, en relativisant les difficultés rencontrées. 

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Joyeux
0
Amoureux
0
Pas sur
0
Elisa
Je m'appelle Elisa. Je fabrique mes propres produits à la maison et je les vends à des personnes qui se soucient de ce qu'elles mettent dans leur maison. J'adore fabriquer des bougies, des produits pour la vaisselle et des détergents pour le linge. Ce que je préfère, c'est quand ma maison sent bon ! Lorsque je ne passe pas du temps avec ma famille, vous pouvez probablement me trouver sur Instagram à la recherche de nouvelles idées de bricolage à essayer. J'adore lire les posts d'autres blogueurs et m'inspirer de leurs idées. J'ai beaucoup appris d'autres blogueurs, et j'aimerais maintenant leur rendre la pareille. Si vous avez envie d'essayer l'un de mes projets de bricolage à la maison, n'hésitez pas à les voler !

    Vous aimerez aussi

    Laissez une réponse

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Plus dans :Bien-être